COUP DE COEUR : LE BON VIEUX SUN KEN ROCK

En ce moment je suis totalement addicte à un manga : SUN KEN ROCK

YUMIN

CRITIQUE : Pour faire simple, un parfait mélange entre humour et horreur humaine. Boichi, qui a commencé avec des Shojo pour jeunes filles coréennes se reconverti dans le Seinen avec une petite touche de Shonen (cf : l’entrainement dans la montagne et des scènes de combats sans morts). Le héros japonais nommé Ken décide de partir en Corée retrouverl’amour de sa vie (la fille qu’il a stalk au japon avant de se prendre un râteau) dans l’espoir de devenir flic comme elle. Malheureusement pour lui il se retrouve Boss d’un petit gang de Séoul qui grandi très rapidement. Ken retrouve Yumin (la fille qu’il aime) et lui ment sur son activité en lui disant qu’il travail pour une boite de jeu vidéo en ligne (RIOT GAMES KOREA RPZ, Riot Ken xD). Le manga nous fait découvrir et apprendre le fonctionnement des gangs/mafia coréenne en même temps que le héros. Le sujet traite surtout sur le coté obscure de la société (du rôle de l’état, du capitalisme, de la protitution (même dans le milieu de l’Entertaiment avec la Kpop), de la frustration des immigrés en Corée et des relations Corée/Japon/Chine toujours un petit peu tendues).

Boichi est un fan de popotins et ça se voit, personne ne sait dessiner des femmes comme lui, toujours dans des postions un peu Ecchi. Par moment (surtout tome 9 et 10), l’histoire ralentie et le mangaka se fait plaisir avec des scènes très hot se rapprochant plus à du Hentai…

Les personnages sont très attachant et ont bien sur la classe. Les dessins de Boichi sont magnifiques quand il joue avec les nuances de gris, les effets de fumée de cigarette dans une pièce sombre sont impressionants. Le petit truc très déroutant :  Boichi passe de dessin hyper complexe et travaillé à des dessins chibi limite mal fait. Cela marque le contrastre entre des passages très trash à d’autres plutôt humoristiques.  (ex : scène de viols, de tortures ou baston puis 2 pages plus loin, une virée dans un restaurent ou au shopping chez Armani).

sun-ken-rock-2284679

Ken est un vrai gentleman comparé à tous les autres mecs avides et pervers. Et oui, les filles dans ce manga (à part Yumin) ne sont là que pour le grand plaisir des lecteurs, des personnages secondaires pour mettre un peu de féminité dans cet univers de grosses brutes.

Si vous aimez la nourriture asiatique, avec SUN KEN ROCK vous êtes servis, il me sert également de livre de cuisine. En effet, les amis coréens de Ken adorent lui faire découvrir les plats coréens pour qu’il compare avec les plats japonais. Pour chaque plat que Ken mange, le héros nous fait une petite présentation et parfois, les recettes même.

1351504705231

Un manga à ne pas louper, je le conseil vivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *