vivre sans sa frange

 

Voilà un article un peu particulier, cela fait maintenant 15 ans que j’ai vécu avec une frange. Ce n’est pas seulement une coupe de cheveux, elle me servait également de barrière entre le regard des autres et moi. J’avais l’impression que grâce à ma frange, vu qu’on ne  voyait pas bien mes yeux, j’étais protégée, invisible. Oui, je suis bizarre.

Mais voilà, on m’a dit un jour qu’avoir une frange ça faisait un peu « petite fille », « infantile », que c’est bien au lycée mais que c’est pas trop « jeune femme ». Ma frange je l’aimais, et je la détestais. Il m’arrivait certain matin de mettre ma frange en arrière avec un serre-tête mais une fois dehors, dès que quelqu’un me regardait, j’avais l’impression que la personne pensait que quelque chose était bizarre dans mon visage et je remettais ma frange en place en un éclair…

Vu que je n’étais pas habituée  à ce que les autres voient toute la surface de mon visage, j’avais développé des TOCs quand ma frange bougeait trop. Je mettais ma main sur mon front quand il y avait du vent pour la garder en place et toutes les 3 minutes je passais mes doigts sur ma frange/mèche pour la remettre en place. C’est peut être anodin mais de l’extérieur on passe pour quelqu’un de nerveux et complexé.

Je me souviens clairement de ce jour quand j’étais en internat catho au lycée où la surveillante avait cru que j’étais ma mère en sortant de ma chambre sans ma frange.

Récemment, sur un coup de tête, j’ai décidé de faire du 2 en 1. Non seulement je laisse pousser ma frange, mais j’ai également coupé toute ma longueur de cheveux quand je suis partie à Los Angeles. Je me suis dit, une nouvelle tête pour un nouveau départ, mais dieu que c’est dur de laisser pousser sa frange sans avoir envie de la re couper !!!

Même si c’est galère, maintenant j’assume totalement mon visage et c’est tellement plus agréable !

Et pour toutes celles qui galèrent comme moi avec la repousse de leur frange, je vous invite à visiter cette page qui donne de bons conseils :

COMMENT GÉRER LA REPOUSSE DE SA FRANGE

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *