vivre sans sa frange

 

Voilà un article un peu particulier, cela fait maintenant 15 ans que j’ai vécu avec une frange. Ce n’est pas seulement une coupe de cheveux, elle me servait également de barrière entre le regard des autres et moi. J’avais l’impression que grâce à ma frange, vu qu’on ne  voyait pas bien mes yeux, j’étais protégée, invisible. Oui, je suis bizarre.

Mais voilà, on m’a dit un jour qu’avoir une frange ça faisait un peu « petite fille », « infantile », que c’est bien au lycée mais que c’est pas trop « jeune femme ». Ma frange je l’aimais, et je la détestais. Il m’arrivait certain matin de mettre ma frange en arrière avec un serre-tête mais une fois dehors, dès que quelqu’un me regardait, j’avais l’impression Lire la suite